Nos lancements de janvier

Mauvaise influence vous propose deux nouvelles sorties dès le retour des fêtes en janvier.
Maxime Auguste offrira tout d’abord le mini-album prendre la fuite le 14 janvier prochain. Auteur-compositeur-interprète montréalais d’origine madelinienne, Maxime Auguste s’inspire des ruelles de la métropole et des grands espaces. Ses chansons prennent forme sur un fond brut traduisant bien ses influences folk, country et blues. Lancement le 14 janvier au Gainzbar, formule 5 à 7.
Puis le 21 janvier, Someurland arrivera avec son tout premier album complet, intitulé 2012. Someurland, c’est le projet solo d’Élaine Martin (Amour à Jeun, LoRa). L’album s’inscrit dans la lignée du EP lancé en 2013, avec son mélange unique dindie-electro au bagage lourd qui plane dans un ciel rose bonbon, enveloppé de textes dans un français cru et sans flaflas. Lancement le 21 janvier au Divan orange, formule 5 à 7.

Noem de retour avec «Le grand mensonge»

NOEM-photo 4 copie

Deux ans après s’être révélé avec l’album Petites apocalypses, Noem revient à la charge avec Le grand mensonge, qui sera lancé en grande pompe le 26 novembre prochain au Théâtre Granada à Sherbrooke, puis le 2 décembre à L’Escogriffe à Montréal.

Lancé sous l’étiquette Les Disques INCONNU, Le grand mensonge vient affirmer pleinement l’univers fragile et puissant des Sherbrookois, révélant du coup des sonorités qui s’enracinent quelque part entre le folk, le rock et l’électro. Un savant mélange de poésie, d’intensité, de douceur et de rage intérieure, sur des textes d’une beauté sombre et singulière, servis par une voix capable de rugir comme de murmurer.

La réalisation de l’album a été confiée à Luc Boivin du studio REDTUBE (ayant réalisé l’album Les Fauves d’Echo Kalypso, récipiendaire du Félix meilleur album musique du monde). Mené par le chanteur, guitariste et compositeur Vincent Vachon, Noem a effectué ses premiers pas en 2009 avec la sortie d’un mini-album, avant d’autoproduire un premier album complet, Petites apocalypses, lancé deux ans plus tard. S’en sont suivis une sélection aux Entrées en scène Loto-Québec permettant de se rendre à RIDEAU, une deuxième position au concours Sherbrooklyn. des participations aux festivals Vue sur la relève et FAST (Sorel-Tracy) ainsi que de nombreux autres spectacles.

Le groupe Des Ébauches lance l’album Le prisme des éclats

des_ébacuhes_2_HR copie
Après plusieurs années de travail acharné et d’intense peaufinement, le groupe montréalais Des Ébauches arrive finalement avec un très attendu premier album complet, Le prisme des éclats. Le lancement aura lieu le 6 novembre prochain au Divan Orange, en formule 5 à 7 avec prestation.
Arno Bramann (guitares, voix), Dominique Mathieu (basse), Gyslain Gaudet (batterie, percussions), Maxime Guay (claviers, guitares) et Raphaël Hubert (voix, guitare) offrent une musique qui viendra assurément chercher les amateurs de rock franc, les nostalgiques des sonorités grunge, les amants de mélodies fortes et les amoureux de textes magnifiquement imagés.
Réalisé par Navet Confit et mixé et enregistré par David Laurendeau, ce long jeu de 12 chansons ne restera pas solitaire bien longtemps. Motivé comme jamais par cette prometteuse sortie, le quintette travaille déjà sur du nouveau matériel!

Ayrad présente son premier album

ayrad_2_high

Après plusieurs années à fouler les scènes et à faire tourner les têtes grâce à sa musique originalement métissée et survoltée, Ayrad proposera enfin un premier album le 28 octobre prochain, sous l’étiquette CFM Musik. Le lancement sera célébré le soir-même, à 20h au Cabaret du Mile-End, dans le cadre du Festival du monde arabe de Montréal.

Ayrad explore un foisonnement de styles musicaux, voguant autant sur des rythmes andalous et berbères que sur des grooves reggae, raï et latin. Le fil conducteur? L’énergie contagieuse, les percussions entraînantes et les mélodies hautement accrocheuses livrées par Hamza Abouabdelmajid (guitare, voix principale), Annick Beauvais (hautbois, voix), Kattam Laraki-Côté (percussions, voix), Anit Ghosh (violon, voix), Gabriel Brochu-Lajoie (basse, contrebasse, voix) et Bertil Schulrabe (batterie).

En plus d’offrir leurs compositions originales, ces six talentueux multi-instrumentistes connus pour leur parfaite maîtrise des musiques du monde redonnent vie à des pièces tirées du répertoire maghrébin, arabo-andalous et juif-marocain. Le tout est soutenu par la voix poignante de Hamza, qui chante autant en arabe qu’en français.

Pop-Louche – Un premier EP pour Oli Laroche

Musicien accompagnateur pour de nombreux artistes, dont Bernhari (album), Alex Nevsky et Gaële, et membre du défunt collectif Le Roi Poisson, Oli Laroche se lance enfin en solo avec le EP Pop-Louche. Le lancement avec prestation aura lieu le 30 septembre à 20h au Quai des brumes.

Surprenez-vous à découvrir la pop-indie rêveuse de ce multi-instrumentiste doué. Comme le titre le laisse paraître, ce jeune homme n’a pas peur d’expérimenter, de jouer avec les textures, de surprendre l’auditeur par ses arrangements ingénieux. Mais au bout du compte, il réussit toujours à nous accrocher grâce à des mélodies drôlement efficaces.

Pour l’enregistrement, Oli Laroche (réalisation, piano, wurlitzer, synthétiseur, batterie, percussions, omnichord, choeurs, séquences électroniques) s’est entouré d’une redoutable équipe composée entre autres d’Alex Crow, de Francis Gagnon, de Félix Lafrance, de Gabriel Gagnon, de Jean-Philippe Hébert, de Marc Papillon-Ferland et de David Laurendeau. Le tout a été enregistré principalement au Studio Victor et au Crow’s Nest Studio.

Sur scène, il sera entouré de Laurent Saint-Pierre (batterie), Clément Leduc (synthétiseurs), Francis G. Veillette (guitare) et Félix Lafrance (basse).

Eugène et le Cheval lance «Pertes de mémoire et autres mécanismes de défense»

Eugène et le Cheval est de retour avec son second album, Pertes de mémoire et autres mécanismes de défense. Cette sortie sera célébrée le 14 septembre prochain à 20h, à l’occasion d’un spectalce-lancement à la Casa del Popolo.

Dès les premières notes, vous reconnaîtrez le son « Eugène ». Mais vous constaterez aussi que la formation montréalaise a poussé l’exploration sonore plus loin que sur son premier disque, paru à l’été 2011. Elle présente une musique plus dense, parsemée de passages extrêmement épurés.

Pertes de mémoire et autres mécanismes de défense trempe dans un bain de distorsion, alimenté de vieilles pédales à “flanger” qui sont appliquées sur les voix. Le tout est tapissé de bons vieux claviers sortis années 1980.

Né d’un processus créatif peu orthodoxe avec comme ambition de composer et d’enregistrer simultanément, plusieurs pistes ont été mises en boîte dès le premier jet. Notons également l’ajout de deux musiciens, Guillaume Alix et Maxime St-Denis, qui se joignent à Pierre-Paul Giroux et Philippe St-Denis. Chacun y joue de tous les instruments.

L’influence d’Eugène Ionesco, le Rhinocéros particulièrement, et celle du cinéma éclaté de Charlie Kaufman se font sentir; les textes racontent des histoires, ils invitent à insuffler au quotidien une couche de surréalisme.

José Major (Pierre Lapointe, Jimmy Hunt) a assuré la batterie sur le disque tandis que Guillaume Chartrain (musicien pour Louis-Jean Cormier, Navert) s’est chargé du mixage.

Les billets sont 10$, incluant un exemplaire physique de l’album.

Debbie Tebbs lance l’extrait «UP!» (feat. Misteur Valaire)

Debbie Tebbs présente l’extrait «UP !», réalisé en collaboration avec les membres de Misteur Valaire. Il s’agit de la chanson-titre de l’album à venir le 23 septembre prochain, sous l’étiquette Cliché Musique (DEP / UNIVERSAL). Le lancement se déroulera le 26 septembre à la Sala Rossa.

Fidèle à ses concepts audacieux et éclatés, Debbie Tebbs nous transporte cette fois dans l’univers kitsch et coloré des jeux vidéos des années 1980. Une thématique non seulement au coeur de ce vidéoclip étincelant, mais aussi de l’album et du spectacle qui suivront à l’automne!